Description générale du signe du Saggitaire

Le Centaure symbolise l’aspiration de la bête vers ce qui la dépasse, la transcende. Cette créature, mi cheval mi homme qui pointe son arc vers le ciel, représente l’ambition, le désir de sortir de sa condition animale. Le Sagittaire symbolise la réunion des contraires. Il  rassemble les opposés, les relie, les synthétise : ainsi le proche et le lointain cohabitent, le bestial et le divin font partie intégrante du même organisme, à l’image du Sagittaire. Les mots clés de ce signe sont : cohésion, coordination, intégration.

Avec ce signe, nous voici arrivé à la troisième et dernière phase du cycle FEU. Jusque là, l’impulsion vitale et extravertie du Bélier (cardinal) avait fait place a une énergie solaire toute en maîtrise et en intériorité dans le signe du Lion (fixe). Ici, nous sommes en phase « mutable » et l’énergie FEU ne se contente plus de s’exprimer dans le « petit ego » de l’individualité mais s’oriente vers une recherche d’expansion, d’autres territoires, d’autres expériences, d’autres champs de conscience, moins limitées, plus infinies, plus célestes.

Selon le développement de la personnalité, cette expansion peut se faire sur différents plans : soit à travers de voyages à l’étranger, soit à travers des responsabilités sociales, une implication et participation aux affaires du monde, un investissement dans la création artistique ou encore une aspiration philosophique ou spirituelle. Dans tous les cas, il est en quête et toute sa vie il le restera. Son intuition développée l’amène à croire en autre chose que le monde visible. Son intelligence est vive et surtout il bénéficie de grandes qualités de synthèse ce qui, de nos jours où l’information est sur-abondante,  devient un véritable atout.

sagittaire

Le Sagittaire est souvent un voyageur, un explorateur, un conquérant. Il rêve d’aventures, de découvertes. Si ce n’est pas au sens propre, c’est au sens figuré : dans ce cas, les pays deviennent alors des concepts, des idées, des pensées abstraites, plus philosophiques. Il se met en quête de sens. De toutes façons, il tient à se « déconditionner », à prendre de la hauteur, regarder la vie d’un autre point de vue. Une ouverture d’esprit, une expansion de sa conscience l’anime au plus profond de lui. Il veut comprendre la vie comme pour mieux y trouver sa place.

Dans tout ce qu’il fait, il s’investit à fond, ne fait jamais les choses à moitié, s’engage jusqu’au bout et avec beaucoup d’enthousiasme. Sur le plan professionnel, il se définit à travers sa carrière. Le rôle qu’il joue dans la société représente pour lui une source essentielle d’équilibre.  Il aime l’argent, car il a de nombreuses passions onéreuses : équitation, golf, voile, voyage, sports mécaniques…

C’est également un homme de confiance : confiance en lui, en ses nombreuses capacités, confiance en les autres, confiance en l’avenir. Si tout semble lui sourire, si on lui attribue plus de chance que le commun des mortels, c’est souvent parce qu’il l’attire par sa nature bienveillante, son dynamisme, sa jovialité et sa loyauté.

Son système de besoins :

Besoin de reconnaissance à travers ses valeurs, son sens moral, son éthique (l’honnêteté) et sa philosophie positive de la vie. Besoin prononcé de liberté.

Le manager type Sagittaire 

Voici un communicateur, un homme de dialogue, un conciliateur et un homme de négociation. Il est présent. Puissamment présent. Quelque chose de grand se dégage de ce personnage souvent haut en couleur. Comme le Lion, il bénéficie d’une autorité naturelle certaine. Certes tous deux bénéficient d’une même générosité qui rayonne et qui est perceptible de l’extérieur. A moins que cette autorité repose sur la confiance qu’il met dans les autres, dans la vie ? Ou encore son enthousiasme, sa vision positive des situations ? Enfin est-elle du à sa droiture, son éthique, son sens moral, son intégrité. De toute façon, le Sagittaire est tout cela à la fois.

Il sait entraîner, motiver et présente naturellement des talents de coach (avant même que cela ne deviennent un métier). C’est un leader qui sait guider les autres, les conseiller. Contrairement au Lion, son charme ne résulte pas de recherche « d’effets », et ne cherche pas nécessairement à plaire - comme la Balance, par exemple.

C’est un organisateur dans l’âme ; il sait prévoir, penser à tout, n’oublier personne. Il fait partie de nombreux réseaux et il serait intéressant de compter le nombre de Sagittaires dans les Clubs de type Rotary ou Lions. La Vierge aussi présente de belles qualités d’organisation mais selon un processus inverse. Alors que le Sagittaire conçoit l’organisation de manière abstraite et pour rassembler, la Vierge, elle, le fait de manière concrète en divisant et répartissant les rôles, et en séquençant les opérations.

Il croit au progrès, pense que tout à chacun peut grandir, apprendre, se développer. Il aime enseigner, expliquer et diffuser la connaissance. Il a un don des relations humaines. Il se montre protecteur, défenseur des libertés.

Comme son ami Les Gémeaux (signe opposé), il sait fluidifier, mettre en relation, coordonner. Mais il le fait différemment, moins en relation directe avec les autres. Il préfère voir les choses sur un plan « macro ». Dans l’entreprise, il veillera à ce que les rigidités générées par des structures trop spécialisées et donc trop segmentées, (Capricorne) puissent être compensées par des fonctionnements plus coopératifs. Il est l’homme de l’organisation et non des structures. Il importe de bien faire la différence. L’organisation vise à « fluidifier » et « mettre en relations » alors que la structure est un système fermé, délimité et contraint.

Ses verbes favoris 

Je cherche la cohérence du système. Je coordonne les différentes parties de l’ensemble. Je simplifie, je synthétise. J’oriente, je montre les voies à suivre. Je légifère. Je recherche et indique la voie, l’orientation, le sens.

Parole à ceux qui n’ont pas apprécié de travailler avec un manager style SAGGITAIRE

Monsieur LS, Directeur commercial export, aime bien en mettre plein la vue à tout le monde. La plus grosse voiture sur le parking, un 4x4 japonais, c’est lui. La grosse montre suisse qu’on ne peut pas ne pas voir,  c’est lui. Les meilleures adresses de resto, c’est encore lui. Les plus grand voyages,  c’est toujours lui ! 

Presque tous les jours de bonne humeur, il semble heureux de vivre. Mais je n’apprécie pas son air de m’as-tu vu ? Il oublie trop souvent à qui il parle : nous, ces assistantes, nous n’avons pas les moyens de partir deux fois par an en voyage au bout du monde. Tous les ans,  il nous raconte ses exploits de ski, et chaque lundi ses week-ends toujours plus extraordinaires les uns que les autres.  Il prétend connaitre tous les élus de la ville et même certains ministres.

Avec nous, il ne tient pas toujours parole. A l’entendre, il dit se battre pour nos augmentations de salaires et régulièrement c’est toujours les autres services les mieux lotis. Pourtant, il sait se montrer très convaincant. A l’usage, on voit bien qu’entre ce qu’il dit si aimablement et ce qu’il fait réellement, il y a un monde. Au début, il impressionnait, mais à l’usage, il déçoit son monde. Sans compter qu’il lui arrive de piquer des colères terribles. Mes collègues et moi sommes à chaque fois  très troublées par ses crises d’homme caractériel.

Il obtient tout ce qu’il veut du patron : mais on ne sait pas si c’est parce qu’il en a  peur  si  ou s’il se laisse flatter. Il paraît qu’ils jouent souvent au golf ensemble… »